Le programme Victime Survivante Vivante

PROGRAMME VSV - Comprendre une victime, c'est avant toute chose la VOIR, la CROIRE et la COMPRENDRE dans ses douleurs pour choisir ensemble le parcours de reconstruction

L'idée de base est de passer du statut de Victime, à Survivante puis à VIVANTE !!!

Comment se passent les séances en Cabinet ou par visioconférence personnalisée.

Dans un premier temps, la première séance permet de faire connaissance et de voir ensemble les besoins.

Nous travaillons sur différents sujets dans un véritable échange, dans l'écoute et l'échange :

- le transgénérationnel et l'anthropogénèse (pour évoquer la récurrence des comportements intrafamilliaux et transgénérationnels dans le temps et dans l'espace), puis sur divers domaines liés au comportement sociétal et la place de la victime dans sa famille et dans ses relations professionnelles

-  la gestion des émotions, l'assertivité, l'agoraphobie, le savoir dire OUI et le savoir dire NON, la confiance en soi, la programmation, l'organisation, etc, en fonction de des violences subits et des conséquences sur la vie de chaque personne,

- il peut y avoir également des séances de Somatic Expériencing et de l'initiation à l'EMDR,

- la reconnection à l'enfance en utilisant les phases sensibles et les comportements adultes/enfants, (démarche de Montessori)

-  la reconnection de l'adulte à l'enfant qui a grandi,

- et surtout, une fois que l'on est prêt la cloture du traumatisme primaire.

J'accompagne ce programme avec des actions et des défis que l'on choisit ensemble tout au long des séances, pour vous permettre de progresser. L'objectif est de trouver la mémoire du souvenir et non de garder la mémoire du traumatisme. Ainsi, et seulement après avoir acquis les outils et méthodes nécessaire, vous retrouver de la dignité et de l'envie de vivre pour construire le vivre ensemble et le vivre pour soi.

"D'une blessure, on peut faire une perle précieuse..."

 

Exemple de bilan (programme de Octobre/Décembre 2015) - Trouver enfin l'équilibre pour poursuivre son chemin de vie

L'accompagnement en 8 séances a permis à la cliente de :

- Comprendre les héritages transmis

- Gérer les agoraphobies et comprendre les peurs

- Gérer les émotions et avancer avec dans toutes les situations

- Savoir dire NON, savoir dire OUI et pourquoi ?

- Savoir être positif et avoir confiance en soi

- Avoir une écoute non violente, en communication internet et externe

- Avoir des outils bien-etre

- Avoir des méhodes de gestion des difficultés

- Savoir définir ses priorités dans la vie- définir son programme d'organisation et de gestion de vie

- Comprendre les phases sensibles de l'enfance

- Se reconnecter et cloturer le traumatisme initial

Selon l'investissement et l'engagement de chaque personne, pour toutes c'est possible de réaliser un bilan de ce type. Le programme VSV le permet !!! et c'est un véritable changement de vie.

A lire : les témoignages !!!

 

Equilibre

Accompagnement au "défigement" par la théorie polyvagale des émotions

Somatic experiencing for trauma 1

Sur la base du travail de Peter Levine dans son enseignement de la Somatic Expériencing, je m'interesse au défigement de la personne en appliquant la théorie polyvagale des émotions.

Tous les traumatismes viennent sur le même système nerveux. Lorsqu'une personne est traumatisée par un évènement exterieur : accident, choc, agression, viol, attaque, noyade, décé d'un proche, perte d'un enfant, bruit violent, opération médicale, etc., elle va directement au seuil de sidération du sytème nerveux et son corp se bloque, il se fige.

Différents processus de survie entrent en compte. Chez les animaux, on le comprend très bien avec le chat et la souris, quand le chat attrape la souris, celle-ci fait "la morte", et peut parfois grace à ce mécanisme échapper au chat. Dans le monde animal, à l'exception de l'Homme, le corps fonctionne chronologiquement en cas d'attaque vers soit la fuite, soit la contre-attaque, soit le figement. Puis, l'animal a la capacité de sortir très rapidement du figement lorsque le danger est passé. Mais l'être humain, non. Il n'a pas développé avec le temps ce processus et garde en interne des séquelles physiques et psychiques sur le corps et l'esprit pouvant crééer des patologies et des blocages plus ou moins graves avec le temps.

Tout le travail d'accompagnement consiste à réouvrir le chemin du système nerveux autonomes vers une mobilité du système parasympathique et une désactivation du sytème orthosympatique qui s'était mis en action face au danger.

Dans l'accompagnement que je fais, j'aide avec le programme VSV a se préparer pour reprendre le contrôle de ses émotions et accueillir efficacement le défigement en réponse au phénomène de sidération du traumatisme ancien.

Pour moi, il est primordiale de donner à la victime des outils et des méthodes de reconstruction pour accompagner l'évolution qui se produit dans le corps. C'est important de savoir, qu'une personne victime de violence physiques et morales n'a pas appris un grand nombre de principe de survie et sa capacité à dire NON a été particulièrement affecté lors de son apprentissage. Encore plus lorsque les agressions ont été subit au sein du cercle familiale.

Pour appliquer les méthodes de défigement, il n'est pas indispensable de connaitre toute l'histoire du traumatisme, et donc il est possible d'agir sans forcer la personne à évoquer des souvenirs trop douloureux. Mon expérience de victime permet cet accompagnement juste et bienveillant.

Date de dernière mise à jour : 11/12/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !