Donnez aux plus faibles que vous

Homeless woman

Donnez aux plus démunies contribue à s'aider soit-même

Je donne mon temps :

à L'association LE MONDE A TRAVERS UN REGARD en organisant des groupes de paroles pour les victimes d'inceste et de pédocriminalité au Puy-en-Velay depuis Janvier 2016, qui se réunissent un samedi par mois pendant 4h pour discuter de leurs difficultés et de leurs réussites

à l'association STOP AUX VIOLENCES SEXUELLES pour contribuer à l'avancée des politiques publiques de santé

- je suis vice-présidente de l'association STOP aux Violences Sexuelles du Rhône pour mettre en place des formations auprès de différents organismes comme l'Ordre des avocats, l'Ordre des médecins ou encore auprès de chefs d'établissement (Primaire et collège) avec la mise en place d'une Plate Forme grace à Hélène Quentin, Présidente de SVS du Rhone et Violaine Guerin, Présidente nationale

aux gens de la rue, soit par des maraudes avec le Secours Catholique à Toulouse, soit directement dans la rue au jour le jour, parce que quelques minutes d'échanges et de bienveillance valent de l'or.

 

Pourquoi je donne mon temps ?

- parce que je souhaite que toutes les victimes parlent librement et soient aidées et protégées alors qu'aujourd'hui les agresseurs sont "les rois" et que les manipulateurs continuent à les faire exploiter ou à leur faire du chantage, 

- parce que je souhaite que les victimes, trouvent la dignité et la force qui leur a été volé et qu'elles puissent se battre pour elles et pour leur bien-être 

- parce que changer les mentalités permettra de prendre en compte leurs sensibilités et surtout arrêtera les manipulations perverses et violentes de ceux qui ne veulent pas voir les réalités 

- parce que stopper le développement exponentiel des violences faites aux enfants et aux femmes est indipensable pour l'avenir de ce monde

- parce que certaines lois sont encore injustes et que les prescriptions pour les recevabilités des dépôts de plaintes sont des doubles-peines : l'agresseur vit tranquillement sa petite vie alors que la victime portera les stigmates jusqu'à sa mort, voir même après sur les générations futures

- pour faire changer l'opinion publique et considérer les violences comme le fléau n°1 de ce 21ème siècle

- pour agir à mon echelle pour un monde meilleur !