Victime, bourreau, sauveur.... et Chef de l'Etat

Le trio victime bourreau sauveur, n'est qu'un modèle simple dans une situation à 2 personnes, pourtant il pourrait s'apparenter à l'attitude du gouvernement aujourd'hui en partageant les citoyens en 3 groupes (bourreau victime sauveur/défenseur qui tournent selon les visions) et les diviser sur leurs opinions face à l'actualité...
 


Ce modèle psychologique est une base intéressante de reflexion mais ne peut résoudre les modèles complexes dès lors qu'il y a plus de 2 personnes.
On retrouve dans le jeu public du Président de la république francaise M. Macron en ce moment, les caractéristiques psychologiques de la manipulation perverse doublée d'un jeu de provocation qui permet de détourner l'attention de sujets plus importants.
Il n'y a pas de bourreau sans victime lorsque les forces sont équivalentes, or ici, on peut constater qu' il y a disproportion des forces, le Président de par son rôle est " plus fort'. 
Il y a donc actuellement de multiples attitudes face à ce comportement de domination. Chaque personne va réagir approximativement comme il a pu réagir face à ses propres peurs lors des annonces en 2020 du covid, des autorisations de sorties, des masques, des couvrefeux, ou encore de la vaccination, etc. Si peur il y a, domination et victime il y a. Et donc la manipulation va fonctionner.

Prenons du recul pour comprendre les comportements en cours en ce début janvier 2022.

M. Macron vient donc par sa petite phrase "d'emmerder les non-vac" (paru dans le journal Le Parisien du 04/01/2022) de détourner une fois de plus l'opinion publique de sa volonté d'intégrité et de son envie de discernement d'étudier scientifiquement avec empathie la situation de la France ou du monde dans la crise sanitaire, en entrant pleinement dans l'émotionnel collectif. En faisant cela, il occupe l'énergie de ses adversaires et valorise dans la balance que "lui il fait des choses sérieuses" créant des oppositions ou des loyautes renforcées.
La manipulation est donc à plusieurs niveaux. Les réactions vont l'être aussi.

Pour destabiliser un manipulateur, il faut que ces propos soient ridiculisés quelques temps puis ignorés car inintéressants. Toutefois ici pour faire cela face à "la plus grande force que représente le rôle de président" il faut d'abord le rendre INCOMPÉTENT, pour ensuite seulement en rire et l'ignorer.
Si des citoyens entrent en colère ou en retranchement, c'est concevable car nos attitudes sont induites par nos propres peurs face à un "plus fort".

Toutefois dans le cas d'un chef de gouvernement qui occupe, je le rappelle, une fonction / un poste / un travail en CDD rémunéré par les citoyens sous condition de bien gérer les affaires de la France et de l'ensemble des francais, un homme qui cumule depuis 2 ans autant de mensonges et de décisions contradictoires est indigne de sa fonction. Et donc n'a plus sa place à ce poste.

Dire NON merci. Au revoir.
Mon corps mon choix.
Libéré égalité fraternité.
Destituer le Président et son gouvernement pour incompétence.
Construire demain.

Restez libre et en paix.

Réflexion victime bourreau sauveur